lettrineDESCRIPTIONS

 

ai commencé en juillet 2006 à récolter des descriptions de travail.

Le travail avec lequel on gagne sa vie, ou une autre forme de travail, parce qu'on n'a pas forcément de travail rémunéré - on l'a perdu, on a choisi de ne pas en avoir, on fait autrement...

Voici la liste des descriptions parues à ce jour :

 

Les descriptions qui apparaissent ici arrivent de deux façons : soit leurs auteurs ont entendu parler du projet et m'ont envoyé un texte ; soit je me suis rendu moi-même auprès des gens pour solliciter leur contribution. Je viens avec un magnétophone, je parle le moins possible. Je laisse parler la personne aussi longtemps qu'elle le souhaite. Je transcris ensuite ses propos. Je lui remets le texte écrit et nous en discutons jusqu'à trouver la forme sous laquelle il apparaît sur ce site.

Je conçois cette relation à l'opposé du journaliste ou de sociologue : je n'étudie pas, je ne cherche pas la chose intéressante, je ne synthétise pas - j'écoute et je transcris en restant au plus près des propos tenus. C'est un travail d'écriture: il faut rendre à la personne un texte au plus près de ce qu'elle a dit, et réécrire ensuite avec elle certaines choses pour dire sa pensée au plus juste.

august sanderUn de mes modèles est le photographe August Sander qui, dans les années 30, a entrepris de photographier la société allemande. Faire un état des lieux, un état des gens, partir de l'individuel pour y voir plus clair dans le collectif. Aller à contre-courant de la propagande et de ses simplifications mensongères.

Il y a derrière cette proposition un désir de comprendre mieux et une croyance dans le fait que rassembler des descriptions de l'état actuel de nos activités peut faire apparaître des choses - des questions, des idées, des points communs...

Je ne suis pas une institution, ni une entreprise, je suis une personne, j'enseigne dans une école des beaux-Arts et je suis écrivain. J'éprouve un certain malaise devant la façon dont il m'est rendu compte à grande échelle de la situation présente par ceux qui détiennent le pouvoir d'images et de paroles.

Je crois au très petit et au très grand. Aux conversations, au bouche à oreille, à la circulation par le net. Les sites, les blogs, les liens, nous donnent la possibilité de faire apparaître les expériences singulières que nous menons en toutes sortes d'endroits.

Si vous le souhaitez, vous pouvez m'envoyer votre « description » écrite, en cliquant sur le lien « courriel » dans la barre de navigation sur cette page à gauche. Vous pouvez aussi prendre contact avec moi à la même adresse. Merci. C.L.